Turquie : les touristes allemands pourraient se laisser dissuader

  • © Atout France / Phovoir

Turquie : les touristes allemands pourraient se laisser dissuader

La situation politique de la Turquie impacte l’image de la destination auprès des Allemands. Une baisse de la fréquentation devrait se faire ressentir sur l’année.

Il y a quelques semaines encore, la Turquie était considérée comme la grande gagnante de la saison 2013 parmi les destinations touristiques préférées des Allemands. Depuis les manifestations de mai contre le gouvernement, les choses ont changé. Les répressions violentes de la police turque contre les manifestants ne sont en effet pas restées sans conséquences en Allemagne sur la réputation du pays.

C’est ce que montre clairement une enquête réalisée fin juin par Trendscope pour le compte du Travel Industriy Club, un « think tank » novateur créé en 2005 et réunissant quelque 670 décideurs du secteur touristique allemand. Ce club sert de plateforme indépendante à la communication de tous les segments de la branche et a pour but de souligner l’importance économique de l’industrie du voyage auprès des médias, de la politique et du grand public.

Cette enquête publiée début juillet a donné les résultats suivants:

  • 86 % des 179 décideurs du secteur touristique allemand interrogés estiment désormais que l’image de la Turquie comme destination de vacances a souffert de l’intervention massive de l’état contre les manifestants
  • Pour 70 % d’entre eux, il est évident que la fréquentation allemande en Turquie va s’en ressentir et que le nombre de touristes va baisser.
  • 35 % seulement estiment que les touristes ne se laissent pas influencer par de telles manifestations dans le choix de leur destination de vacances contre 65 % qui sont d’un avis contraire.
  • Les décideurs sont en outre plutôt sceptiques sur l’évolution future de la Turquie car seulement 29 % estiment que les protestations vont se calmer et qu’elles n’auront plus d’autres conséquences sur le bilan touristique de l’année en cours.
  • 79 % des décideurs sont d’avis que les images venues de Turquie donnent à réfléchir et qu’elles resteront présentes à l’avenir dans la mémoire des touristes.
  • 67 % voient en outre de nettes tendances à une islamisation du pays (allant de femmes voilées jusqu’aux restrictions dans la consommation d’alcool) ce qui a des effets plutôt dissuasifs sur les touristes allemands.
  • 22 % des managers interrogés estiment que la Turquie a sa place dans l’Union Européenne en dépit des récents événements.

En raison de l’embargo des TO allemands sur tous les forfaits à destination de l’Egypte, destination fortement déconseillée dans son ensemble par le Ministère Fédéral des Affaires Etrangères, les reports de clientèles en conséquence se font surtout vers la Grèce et l’Espagne actuellement mais la Turquie en profite également. FTI reste en effet le seul TO sur le marché continuant à programmer des forfaits vers la Mer Rouge au départ de l’Allemagne.

Pour 2013, la Turquie table sur une fréquentation touristique de 5,2 millions d’Allemands ce qui représenterait une augmentation de 4 % par rapport à 2012.