Le tour-opérateur FTI veut conquérir le marché français

  • © Atout France / Phovoir

Le tour-opérateur FTI veut conquérir le marché français

Le groupe FTI souhaite aborder le marché français en revendant sa production dans près de 3.500 agences en France.

Contrairement à TUI et Thomas Cook qui ont de gros problèmes avec leur filiale en France, le groupe FTI, numéro 4 sur le marché allemand avec un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros et 3.500 employés, se comporte à nouveau de façon anticyclique et a l’intention de chambouler quelque peu le marché français.

Sous la direction de Anke Hsu, FTI et Anne Rösener, FTI Voyages a en effet l’intention de se lancer à la conquête du marché français à partir de la prochaine saison d’hiver en devenant un opérateur à l’échelon national avec des possibilités de départs de plusieurs aéroports, des forfaits moyen et long-courriers, des produits à la carte, du package dynamique et des locations de voiture à l’international. La production du TO pourra être revendue par 3.500 agences dans toute la France.

La France n’est pas un marché complètement inconnu pour le groupe car FTI Suisse et la filiale alsacienne Starter y ont déjà quelque 150.000 clients. L’aéroport de Bâle-Mulhouse servira de tremplin pour percer sur le marché en y multipliant les avantages proposés : tarifs enfants jusqu’à 14 voire 16 ans, produits séniors, produits familles recomposées, réductions pour réservations précoces entre autres.