Stagnation du segment low cost dans l’aérien allemand

  • Évolution de l'offre

    Évolution de l'offre

    © Atout France / PHOVOIR

Stagnation du segment low cost dans l’aérien allemand

Les compagnies aériennes low cost abandonnent de plus en plus de lignes sur le marché allemand. 7 % de ces liaisons, soit 30 lignes ont en effet été supprimées au cours de l’hiver 2012/2013 et certaines compagnies ont déposé leur bilan ces derniers mois. Le nombre de vols effectués est toutefois resté au même niveau que celui de l’hiver précédent.

Selon le rapport « Low Cost Monitor 1/2013 » publié par le centre aérospatial allemand DLR (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt), il n’y a plus eu en effet cet hiver que 423 liaisons desservies au départ et vers l’Allemagne : un record négatif encore inférieur à celui de l’hiver de crise 2009.
Le nombre de vols proposés est cependant resté stable et la part de marché du segment low cost en Allemagne stagne autour de 32 %.
Des petites compagnies occupent désormais de nouvelles niches sur des liaisons vers l’Europe de l’Est, le Proche-Orient et l’Afrique du Nord et il y a actuellement des offres low cost vers 40 pays.

Au total, les 6 plus grandes compagnies low cost (Air Berlin, Germanwings, Ryanair, Easyjet, Intersky flybe) se sont partagées cet hiver 92 % du marché low cost allemand.
Air Berlin avait de loin l’offre low cost la plus importante en Allemagne avec 1.660 vols par semaine, suivie par Germanwings avec 746 vols/semaine. Malgré une réduction de 10 % de ses liaisons, Germanwings a en effet pu maintenir le nombre de ses vols en augmentant certaines fréquences. Ryanair par contre a réduit le nombre de ses vols de 10 % (343 par semaine) sur un réseau constant.
Selon les compagnies, les diverses liaisons et périodes de réservations, les prix moyens relevés se sont situés entre 60 et 120 euros bruts cet hiver.

Parmi les 201 millions de passagers ayant utilisé les 26 aéroports internationaux et régionaux allemands en 2012, plus de 64 millions ont voyagé sur des vols low cost, soit une part de marché de près de 32 % (31,8 %).
Avec plus de 8 millions de passagers, les 2 aéroports berlinois (Tegel et Schönefeld) ont enregistré le plus grand volume sur ce segment low cost allemand en 2012.

En Europe, la Grande-Bretagne est le pays avec la plus forte offre low cost (6.840 vols/semaine) devant l’Italie (4.214 vols/semaine) et l’Espagne (3.761 vols/semaine).
L’Allemagne occupe la 4ème place avec 3.507 vols/semaine.
Ryanair a le plus grand nombre de liaisons en Europe et demeure ainsi le leader européen avec 1.500 liaisons et quelque 7.000 vols/semaine soit une part de marché de 23 % parmi les compagnies low cost. Viennent ensuite Easyjet avec 20 % devant Flybe et Norwegian (7 % chacune).
L’hiver dernier, le marché du low cost aérien en Europe a reculé d’environ 3 % par rapport à l’hiver précédent.