Dépenses des voyages d’affaires prévues à la hausse en 2013, mais pas pour la France

  • Évolution de la demande

    Évolution de la demande

    © Atout France / PHOVOIR

Dépenses des voyages d’affaires prévues à la hausse en 2013, mais pas pour la France

L’économie allemande reste plutôt robuste malgré la crise de l’euro et cela se reflète aussi dans l’évolution des dépenses prévues pour les voyages d’affaires.
Dans sa récente analyse du marché, la GBTA (Global Business Travel Association) table en effet cette année sur une hausse d’environ 5 % de ces dépenses par rapport à celles de 2012.

Les dépenses des firmes allemandes devraient ainsi atteindre les 38,5 milliards d’euros en 2013 mais l’analyse ne précise pas si cette hausse résultera d’une croissance du nombre des voyages d’affaires ou bien d’une hausse des prix des prestataires. Il s’agira vraisemblablement d’un mélange des deux.

La croissance proviendra surtout des voyages d’affaires à l’intérieur de l’Allemagne pour lesquels GBTA prévoit une hausse de 5,7 % des dépenses alors que les dépenses à l’étranger ne devraient augmenter pour leur part que de 2 %, ce qui résulte essentiellement d’une baisse des voyages d’affaires dans les pays en crise du sud de l’Europe.

GBTA table également sur une croissance des dépenses pour les voyages d’affaires en Grande-Bretagne (+ 1,9 %) mais s’attend par contre à une baisse de ces dépenses pour la France (- 1,4 %), l’Italie (- 2,9 %) et l’Espagne (- 6,2 %) en 2013.

Pour 2014, GBTA prévoit une relance des voyages d’affaires en Europe occidentale. Le niveau d’avant la crise de l’euro devrait être ainsi à nouveau atteint avec un volume de plus de 133 milliards d’euros rien que pour ces 5 pays qui sont les plus grandes économies de l’Union Européenne.