Dépenses touristiques des Allemands à l’étranger en hausse de 5,76 % en 2012

  • Évolution de la demande

    Évolution de la demande

    © Atout France/Jean François Tripelon−Jarry

Dépenses touristiques des Allemands à l’étranger en hausse de 5,76 % en 2012

Selon les chiffres provisoires de la Bundesbank, le total des dépenses touristiques des Allemands à l’étranger en 2012 s’est élevé à 65,239 milliards d’euros. Il était ainsi en hausse de 5,76 %, soit 3,553 milliards d’euros en sus des 61,686 milliards d’euros dépensés en 2011.

Parmi ces dépenses touristiques celles du secteur loisirs se sont élevés à 56,325 milliards d’euros (+ 4,2 %) alors que celles des voyages d’affaires à l’étranger ont été de 7,487 milliards d’euros, en baisse de 1,9 % par rapport à 2011.

En 2012, les dépenses touristiques des Allemands se sont réparties comme suit parmi les 15 premiers pays représentant à eux seulsprès des trois quarts (74,36 %) des dépenses totales des Allemands à l’étranger, soit 48,514 milliards d’euros:

 

Dépenses touristiques des Allemands à l’étranger en
2012

 

Pays

en milliards d’euros

Variations 2012/2011

en %

1)   
Espagne

6,812

+ 0,60

2)   
Autriche

6,570

+ 5,71

3)   
Italie

6,480

+ 12,81

4)   
Turquie

4,198

+ 4,74

5)   
France

4,062

+ 7,80

6)   
USA

3,656

+ 0,33

7)   
Pays-Bas

3,396

+ 6,56

8)   
Suisse

2,464

- 1,24

9)   
Pologne

2,030

+ 1,30

10) Grande-Bretagne

1,939

- 11,42

11) Croatie

1,642

+ 20,20

12) République Tchèque

1,624

+ 2,14

13) Grèce

1,471

- 15,70

14) Danemark

1,263

+ 2,02

15) Egypte

0,907

+ 13,37

TOTAL des dépenses
touristiques des Allemands à l’étranger en 2012

65,239

+ 5,76

Source :
Bundesbank – résultats provisoires avril 2013

L’Espagne conserve ainsi sa première place devant l’Autriche et l‘Italie alors que la France a perdu sa quatrième place au profit de la Turquie qui nous devance désormais de 136 millions actuellement. Les résultats consolidés seront peut être différents mais la tendance reste néanmoins la même: d’année en année la Turquie gagne du terrain à notre désavantage.

Il est intéressant de constater que la Turquie creuse d’ailleurs plus l’écart avec la France sur le 4ème trimestre (368 millions de différence) que sur la période estivale de juillet à septembre (108 millions de différence), le premier semestre demeurant pour sa part toujours à l’avantage de la France (+ 340 millions).

Les dépenses touristiques des Allemands en France en 2012 sont toutefois supérieures de 7,8 % à celles de 2011. Cette hausse est donc supérieure à celle de leurs dépenses totales à l’étranger qui n’a été que de 5,76 %.

La Suisse (- 1,24 %), la Grande-Bretagne (- 11,42 %) et la Grèce (- 15,70 %) ont enregistré pour leur part des résultats négatifs en 2012 par rapport à 2011, chacune pour des motifs différents:

  • la Suisse en raison de la cherté de sa monnaie
  • la Grande-Bretagne en raison de la désaffection due aux Jeux Olympiques
  • la Grèce enfin en raison de la crise économique du pays.